B i o g r a p h ie

FB_IMG_1481238719449.jpg

Soprano lyrico-spinto au timbre riche,

Monika est née au Cameroun, elle découvre le chant dès sa tendre enfance en participant aux chorales paroissiales avec sa famille.

C'est autour de l'âge de 10 ans, en écoutant pour la première fois le Requiem de W.A. Mozart, qu'elle tombe amoureuse du chant lyrique.

Elle est à l'aise aussi bien en musique baroque et Classique qu'en Jazz et Gospel.

Monika se prédestine tout d'abord aux études scientifiques. c'est pendant son parcours en microbiologie qu'elle décide de se tourner vers des études musicales grâce au conseil précieux de son professeur de génétique.

Terminant tout juste sa formation scolaire avec le prix du conservatoire de musique de Montréal et un DESS à l’université de Montréal, Monika est un joyaux que l’on commence tout juste à découvrir.

Sur les traces de ses modèles Jessye Norman et Leontyne Price, la jeune Monika bien qu’à l’aise dans toutes les périodes à un penchant pour la musique romantique. Elle se penche sur un répertoire de ‘’grandes voix’’ tels que les rôles de  La Contessa, Donna Anna chez Mozart, Liù chez Puccini ainsi que la musique de Verdi et Richard Strauss.

À l’opéra, Monika a obtenu des éloges pour ses performances dans les rôles de la Contessa dans Le nozze di Figaro de Mozart, de Dido dans Dido and Aeneas de Purcell ainsi celui de Sœur Opportune dans l’opérette Les mousquetaires au couvent de Varney.

Très à l’aise sur la scène, Monika Dongmo accorde énormément d’importance au jeu, et au-delà de la prestation vocale, véhiculer l’émotion de chaque pièce est important pour elle. Le metteur en scène réputé François Racine dit d’elle ''qu’elle est une artiste sensible, créative et très intelligente''.

Monika est actuellement sous la tutelle de Adrienne Savoie, professeure de chant au conservatoire de musique de Montréal et à l’université de Montréal ainsi que sous la tutelle de  Fernande Chiocchio professeur de chant, Olivier Godin Pianiste accompagnateur au conservatoire de musique de Montréal et à l'université McGill, Elisabeth Upchurch, pianiste accompagnatrice et directrice  du COC ensemble studio.

 

Elle tient à cœur son credo :

 

«Bien chanter apaise non seulement l’âme de l’auditeur, mais aussi celle du chanteur».

 
image_1s.jpg
© Photo: Patrice Tadonki